Main menu
Idée reçue n°3: Max Havelaar France privilégie la grande distribution et les grandes multinationales
Idée reçue n°3: Max Havelaar France privilégie la grande distribution et les grandes multinationales

Max Havelaar France privilégie la grande distribution et les grandes multinationales

                                                                                                                                    idee_reçue_faux

Max Havelaar France travaille avec tout type d'entreprises, PME, multinationales, distributeurs... dès lors que ces entreprises respectent les cahiers des charges du label.

Ces règles qui permettent de changer la donne des producteurs et travailleurs membres du système Fairtrade, au nombre de 1,35 million. Cela suppose de créer des débouchés sur le marché et de développer les achats de façon significative.Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, doivent signer un contrat avec Max Havelaar France pour avoir le droit d’utiliser le label sur leurs produits. Pour cela, elles doivent obtenir la certification et être auditées par le certificateur indépendant FLOCERT, qui s’assure du respect des cahiers des charges.


idée_reçue_3En France, la plupart des entreprises qui se sont engagées aux côtés de Max Havelaar, ont choisi de mettre le commerce équitable au cœur de leur stratégie. Depuis 20 ans, elles jouent un rôle exemplaire aussi bien auprès des petits producteurs qu’elles accompagnent à travers des programmes qui vont au-delà des obligations de nos cahiers de charges et aussi, auprès des consommateurs grâce à des efforts réels de pédagogie notamment sur les emballages. Mais pour être plus visible en magasin, le label Fairtrade / Max Havelaar, doit aussi travailler avec des entreprises qui décident de s’approvisionner en commerce équitable pour seulement quelques produits de leurs gammes. Peu importe la taille de leur engagement, tout petit pas franchi est un geste énorme pour les producteurs !


Faut-il, par ailleurs, rappeler que les grandes surfaces sont le lieu d’achat de plus de 85% des Français ? Alors, quoi de plus normal pour rendre les produits labellisés Fairtrade/Max Havelaar accessibles au plus grand nombre, que de les commercialiser via ce réseau de distribution, d'autant que la part de marché du commerce équitable représente seulement 1% du commerce international. Cette voie a été choisie et assumée dès le départ par les créateurs de Max Havelaar il y a 25 ans, car si l’on veut continuer à contribuer à améliorer la vie des petits producteurs, il faut leur donner l’opportunité d’accéder encore plus à nos marchés de consommation.


idée_reçue_3Cependant, les grandes surfaces ne sont pas le seul réseau de distribution des produits issus du commerce équitable. Les lieux de consommation sont de plus en plus divers. Une part de plus en plus importante de la consommation de produits équitables se fait dans les hôtels, les cafés, les restaurants ou encore via les distributeurs automatiques, les cantines scolaires ou les restaurants d’entreprise.


Dans un supermarché, dans une boutique bio ou spécialisée, ou encore dans un café de quartier, ou un hôtel, la présence du label Fairtrade / Max Havelaar signifie la même chose : les producteurs à l’origine de la matière première de ce produit ont bénéficié de conditions commerciales plus justes.

L'infographie

idee reçue 3

 

 

Les entreprises doivent respecter un cahier des charges du label Fairtrade / Max Havelaar

Pour cela, elles doivent obtenir la certification et être auditées par le certificateur indépendant FLOCERT, qui s’assure du respect des cahiers des charges.

idée_reçue_3idée_reçue_3

 

idée_reçue_3idée_reçue_3